Affaires économiques et financières
Autre

Budget de l'UE pour 2016 - Le Conseil demande au Parlement européen de respecter ses engagements alors que commencent les discussions de conciliation

09-11-2015

Le 9 novembre 2015, le Comité de conciliation a tenu sa première réunion sur le budget de l'UE pour 2016. Le Comité a mandaté la Commission pour préparer un projet de texte conjoint ayant pour but d'obtenir un accord à l'occasion de la deuxième réunion du Comité le 13 novembre. La première réunion du Comité de conciliation a également permis au Conseil et au Parlement européen d'échanger leurs points de vue sur leurs positions respectives.

"L'objectif du Conseil est clair: il veut un budget 2016 permettant à l'UE de relever ses défis actuels en respectant complètement le cadre financier pluriannuel validé par les deux institutions pour 2014-2020. Il veut par ailleurs un budget 2016 offrant à l'UE suffisamment de marge de manœuvre pour réagir à des besoins imprévus", a déclaré Pierre Gramegna, ministre des finances du Luxembourg et Président du Conseil, en ajoutant que: "Le Conseil est en accord avec le Parlement quant au fait que la gestion de la crise migratoire est l'une de nos principales priorités qui doit se refléter dans le budget de l'UE. Néanmoins, le Conseil estime que si l'UE souhaite être crédible, nous devons également honorer nos engagements et respecter les plafonds de dépense du cadre financier pluriannuel de l'UE. C'est pourquoi le témoignage de notre solidarité envers les réfugiés doit aller de pair avec la définition des priorités selon les besoins actuels et avec la preuve d'une certaine retenue au niveau européen."

Un autre sujet abordé concernait le respect par toutes les institutions européennes, y compris le Parlement européen, de leur engagement pris en décembre 2013 et la réduction d'ici à 2017 de 5 % de leur effectif par rapport à 2013. Suivant les calculs de la Commission, le personnel du Conseil serait réduit de 4,5 % et celui de la Commission de 4 % d'ici à la fin 2016 par rapport aux postes autorisés début 2013. En revanche, le personnel du Parlement devrait augmenter de 0,4 % sur la même période.

  • Mis à jour le 10-11-2015