Education, jeunesse, culture, sport
Autre

Réunion des directeurs généraux responsables de l’enseignement scolaire dans les États membres de l’UE - L’enseignement scolaire dans une période mouvementée

26-10-2015 / 27-10-2015

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse a organisé une réunion des directeurs généraux responsables de l’enseignement scolaire dans les États membres de l’UE. La rencontre a eu lieu au Luxembourg les 26 et 27 octobre 2015.

Le ministre Claude Meisch a ouvert la réunion en soulignant que, compte tenu de la situation actuelle à laquelle l’Union européenne fait face en termes de flux migratoire, les systèmes éducatifs doivent rester assez souples pour s’adapter en conséquence.

Pour répondre aux flux migratoires actuels, la priorité doit être d’intégrer tous les élèves rapidement dans le système scolaire. Cette intégration doit se faire en coopération avec les familles des enfants et tous les acteurs concernés. Un défi de taille se posera notamment pour les jeunes qui arriveront seuls, sans parents ou autres membres de leur famille. Un autre défi concerne l’évaluation et la validation des connaissances des jeunes nouvellement arrivés.

Une des réponses à cette diversité de situations de vie est, selon la plupart des États membres, le développement de l’autonomie scolaire. En effet, beaucoup de pays misent sur une autonomie renforcée des établissements scolaires, pour leur permettre de mieux s’adapter aux besoins de leurs élèves et d’améliorer ainsi les résultats scolaires. Selon des études internationales, ce sont notamment les enfants issus de l’immigration qui sont les plus exposés au risque de décrochage. Une plus grande autonomie des établissements permettrait à ceux qui accueillent plus de réfugiés ou plus d’enfants issus de l’immigration que d’autres, d’offrir le soutien nécessaire. On observe également une tendance répandue d’encourager une coopération renforcée parmi les écoles et avec des partenaires comme des associations et acteurs de l’environnement local.

Les discussions ont montré que la mise en œuvre des réformes et mesures discutées est en plein progrès dans les États membres. Autour des objectifs souvent similaires, le quotidien des directeurs généraux est toujours marqué de nombreuses questions autour des modalités, de la planification et des pratiques de coopération. Celles-ci feront prochainement l’objet d’un échange, dans un nouveau cycle de travail dans le cadre de la stratégie européenne dans le domaine de l’éducation "Éducation et Formation 2020".

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

  • Mis à jour le 28-10-2015