Education, jeunesse, culture, sport
Autre

Comité de l’Éducation - La coopération des acteurs européens autour de l’éducation inclusive

03-12-2015 / 04-12-2015

La dernière réunion de la Présidence luxembourgeoise dans le domaine de l’éducation s’est tenue à Luxembourg les 3 et 4 décembre 2015. Ce fut la 7e session de travail du Comité de l’éducation, comité composé de représentants des gouvernements des 28 États membres qui préparent les réunions du Conseil Éducation et veillent à la mise en œuvre de ses décisions.

Réunion du Comité de l'éducation à luxembourg les 3 et 4 décembre 2015
(c) MENEJ
La réunion au Luxembourg a été l’occasion de dresser le bilan des résultats du trio actuel des Présidences 2014-2015 et de mettre l’accent sur des sujets qui feront l’objet de travaux dans les mois à venir, dont la promotion de l’éducation inclusive et la culture démocratique.

Les présidences italienne, lettonne et luxembourgeoise du Conseil de l’UE se sont félicitées de leur bonne collaboration qui a permis de réagir de manière cohérente aux développements actuels et aux besoins formulés par les États membres. Les trois présidences ont notamment contribué à renforcer la coopération intersectorielle dans les domaines de l’emploi, de la jeunesse et de la recherche. Elles ont également promu un meilleur équilibre entre la promotion des dimensions économique, social et personnel de l’éducation. Avec le rapport conjoint à mi-parcours du cadre stratégique Éducation et Formation 2020, adopté par les ministres de l’Éducation le 23 novembre, les États membres se sont donné les moyens pour une coopération renforcée en matière d’intégration de migrants par le biais de l’éducation, et en matière de lutte contre la radicalisation des jeunes en Europe.

Une partie importante de la réunion était dédiée à la coopération avec des partenaires indispensables en la matière, comme l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive et le Conseil de l’Europe. Les États membres ont affirmé leur volonté d’intensifier leur coopération en faveur du développement de l’éducation inclusive. Celle-ci est une base indispensable pour des sociétés plus inclusives offrant des perspectives à tous les citoyens, indépendamment de leurs origines sociales et culturelles et d’éventuels besoins spécifiques.

Le 1er janvier 2016, la Présidence néerlandaise prendra le flambeau pour assurer la continuation des travaux communs. Les priorités concerneront notamment les contributions de l’éducation et de la formation à la croissance et aux emplois ainsi qu’à une Europe inclusive.

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

  • Mis à jour le 07-12-2015