Emploi, politique sociale, santé et consommateurs
Réunion avec Pays tiers

Premier séminaire Asie-Europe sur la sécurité alimentaire et les questions sanitaires et phytosanitaires

11-11-2015 / 12-11-2015

Les 11 et 12 novembre 2015, la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire (DG SANTE), le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) et la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE ont organisé à Bruxelles un séminaire de deux jours qui avait pour thème la sécurité alimentaire et les questions sanitaires et phytosanitaires. L'objectif de ce séminaire était de promouvoir la coopération et la coordination avec les pays de l'ASEM sur les aspects scientifiques et techniques de la sécurité alimentaire. Les participants au séminaire ont souligné l'extrême importance que revêt la sécurité alimentaire dans les échanges commerciaux, en particulier à l'ère de la mondialisation, entre l'Union européenne et l'Asie.

Cet événement marque un tournant dans le dialogue Asie-Europe, étant donné qu'il s'agit du premier séminaire conjoint consacré à ce thème depuis la création du dialogue Asie-Europe (ASEM) il y a une vingtaine d'années. L'intérêt majeur des discussions était de réunir un grand nombre de participants issus d'une cinquantaine de pays asiatiques et européens, des membres de la Commission européenne et du Parlement européen, ainsi que des représentants diplomatiques accrédités à Bruxelles.

Fernand Etgen, ministre luxembourgeois de l'Agriculture, a fait part de la priorité de la Présidence de faire en sorte que les questions alimentaires soient davantage au centre des préoccupations politiques. «Nous devons concentrer nos efforts sur la qualité alimentaire, l'élaboration de normes alimentaires et l'amélioration des échanges dans ce domaine», a-t-il affirmé.

Dans son intervention, Karin Kadenbach, députée au Parlement européen, a mentionné le droit de tous les consommateurs à la sécurité et à la traçabilité des denrées alimentaires et a remercié la Commission et la Présidence luxembourgeoise pour leur engagement soutenu dans ce domaine. Herbert Dorfmann, également député au Parlement européen, a déclaré que la sécurité alimentaire était un sujet de préoccupation mondiale qui revêtait une grande importance tant pour l'Europe que pour l'Asie.

Ladislav Miko, directeur général adjoint de la DG SANTE, a rappelé que l'Union européenne disposait des normes les plus strictes au monde en matière de sécurité alimentaire. La législation alimentaire européenne sert de référence aux autres pays pour établir des normes internationales. La Commission a exprimé sa volonté de travailler avec les pays de l'ASEM afin d'améliorer la coopération et l'harmonisation des législations. Les politiques européennes visent à garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine par rapport à l'industrie alimentaire.  M. Miko a également exprimé la volonté de sa direction d’établir une coopération technique avec les pays asiatiques dans ce domaine. Il a clairement invité les partenaires commerciaux à considérer l'UE comme une entité unique et non comme 28 États membres.

L'ASEM est l'espace privilégié de dialogue et de coopération entre l'Asie et l'Europe. Il offre une plateforme stable de partenariat pour favoriser le dialogue politique, renforcer la coopération économique et promouvoir la coopération dans d'autres domaines. Créé en 1996, il compte actuellement 51 pays partenaires, ainsi que le secrétariat de l'ANASE et l'Union européenne. Représentant environ 60 % de la population mondiale, du commerce mondial et du PIB mondial, l'ASEM englobe pratiquement l'ensemble de l'Asie et de l'Europe. Le prochain sommet de l'ASEM se tiendra en 2016 en Mongolie et marquera le 20e anniversaire de l’organisation.

  • Mis à jour le 12-11-2015