Justice et Affaires intérieures
Autre

Jean Asselborn qualifie la manifestation du parti d’extrême droite français Front national contre la libre circulation à Schengen au Luxembourg d’acte "provocateur et cynique"

19-09-2015

Samedi, le 19 septembre 2015, le vice-président du Front national, candidat aux régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, M. Florian Philippot s’est rendu à Schengen (Luxembourg) pour déposer une gerbe, selon ses dires, à la mémoire de la libre circulation et pour célébrer le retour des frontières nationales au sein de l'Union européenne.

M. Jean Asselborn, Ministre des Affaires étrangères et européennes, a condamné cet acte provocateur et cynique.  Les accords de Schengen font partie de l’acquis européen et la libre circulation est une des libertés fondamentales inscrite dans les traités.  Les accords font aujourd’hui part de notre vie quotidienne et il est impensable que les facilités dont bénéficient des centaines de milliers de voyageurs et frontaliers en Europe soient remises en question par des pensées et actes politiques nationalistes et réactionnaires. 

Les difficultés et défis qui résultent de la crise migratoire actuelle ne peuvent être résolus par la fermeture des frontières et un retour aux réflexes irréfléchis : aucun pays en Europe n’est capable d’affronter seul la crise et la solution doit être européenne.  La réintroduction de contrôles aux frontières communes entre certains pays ne peut être que ponctuelle et temporaire et elle doit se faire en conformité avec les traités.


Communiqué par le Ministère des Affaires étrangères et européennes

 

  • Mis à jour le 21-09-2015