Environnement
Réunion ministérielle informelle

Réunion informelle des ministres de l’Environnement : Avancer vers un accord à Paris - Communiqué d'annonce

22-07-2015 / 23-07-2015

Cinq mois avant la phase décisive du sommet sur le changement climatique (COP 21) à Paris, les ministres de l’Environnement de l’Union européenne se réuniront le 22 et 23 juillet 2015 à Luxembourg pour une réunion informelle dédiée à une des questions clés autour du nouveau traité de Paris : le financement de la lutte contre le changement climatique.

Ensemble avec deux experts dans le domaine, Héla Cheikhrouhou , directrice du "Green Climate Fund" et Jonathan Taylor, Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), ainsi qu’Achim Steiner, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les ministres discuteront sur les mesures et instruments financiers aux niveaux européen et international.   

Etat des lieux en vue d’un accord sur le changement climatique

Les ministres feront aussi le bilan de la dernière session informelle de négociations autour d’un traité climatique et la session récente du "Major Economic Forum" (MEF). Cette plateforme, instituée par les Etats-Unis réunissant les pays représentant 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre, s’est tenue à Mondorf-les–Bains le 18 et 19 juillet 2015. Ces discussions mèneront aussi vers un premier débat autour les éléments-clés du mandat de l’Union européenne pour Paris, à adopter lors du Conseil des ministres de l’environnement en septembre 2015.

Le commissaire Miguel Arias Cañete présentera la proposition de la Commission européenne sur ETS aux ministres.

Les objectifs du développement durable et la situation de la biodiversité en Europe

De plus, les ministres discuteront le volet environnemental des objectifs de développement durable, qui seront adoptés à New York par les chefs d’Etat et de Gouvernement, lors d’un sommet du 25 au 27 septembre 2015.

Le déjeuner-débat aura un focus particulier sur la biodiversité.  Dans ce contexte, l’organisation non-gouvernementale "BirdLife" a été invitée à présenter leur rapport, en vue de l’examen à mi-parcours  de la stratégie européenne en matière de biodiversité.

  • Mis à jour le 23-07-2015