Affaires économiques et financières - Compétitivité
Autre

Conférence "Manufuture 2015" – Pour Marc Hansen, l’innovation à travers la recherche permet de stimuler la réindustrialisation

24-11-2015

Le 24 novembre 2015, lors de la deuxième journée de la conférence "Manufuture 2015", intitulée "Investissements stratégiques dans l'industrie européenne pour relever les défis mondiaux", qui a eu lieu à Luxembourg dans le contexte de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne (UE), les acteurs et experts de l’industrie européenne ont poursuivi les discussions relatives à l’innovation au sein du secteur manufacturier. Dans son discours d’ouverture, Marc Hansen, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, a indiqué que l’innovation à travers la recherche permet de stimuler la réindustrialisation.

"Les ressources et les infrastructures de toutes sortes, à la fois physiques et virtuelles, jouent un rôle crucial au sein du paysage de la recherche et de l'innovation"

Marc Hansen à Luxembourg, le 24 novembre 2015
Dans son discours d’ouverture, Marc Hansen, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, a indiqué que l’innovation à travers la recherche est "la brique essentielle" qui permet "une amélioration constante, une percée régulière" et "l’identification de nouveaux produits et de procédés nouveaux". Elle permet également à d’autres acteurs de croître et de mettre sur le marché leurs propres produits.

"L’innovation à travers la recherche permet de stimuler la réindustrialisation en attirant les entreprises manufacturières avec un potentiel de croissance élevé", a encore affirmé le secrétaire d’Etat. Il a insisté sur le fait que, "les ressources et les infrastructures de toutes sortes, à la fois physiques et virtuelles, jouent un rôle crucial au sein du paysage de la recherche et de l'innovation". Dans ce contexte, la question qui se pose selon lui est de savoir comment utiliser les infrastructures existantes d'une manière plus efficace et quelles nouvelles infrastructures pourraient être nécessaires à l'avenir.

Après avoir exposé les nombreuses initiatives du gouvernement luxembourgeois pour faire du pays "une plateforme tournante d’excellence en matière de recherche et d’innovation", Marc Hansen a souligné que la Présidence luxembourgeoise reconnaît "pleinement" l'importance de la recherche et de l'innovation dans le cadre de l'Union de l'innovation et de la stratégie Europe 2020, en tant que principaux moteurs d’une croissance contribuant substantiellement à la création d’emplois.

"Soutenir et renouveler l’industrie européenne d’une manière soutenable"

Clara de la Torre de la DG Recherche et Innovation de la Commission européenne, a pour sa part rappelé les chiffres concernant l’importance du secteur manufacturier en Europe, évoqués la veille par Carlos Moedas, commissaire européen en charge de la Recherche, de la Science et de l’Innovation, pour insister sur l’importance de "soutenir et renouveler l’industrie européenne d’une manière soutenable".

Elle a mis en avant la nécessité de poursuivre les activités de recherche et de développement dans le secteur manufacturier, de miser sur l’innovation, et de tenir compte de la nécessité d’évoluer dans un environnement manufacturier globalisé. "L’importance de poursuivre nos efforts pour les PME persiste", a-t-elle encore dit. A ses yeux, les mesures d’aide au secteur manufacturier doivent s’inscrire dans le long terme.

Pour Clara de la Torre, l’investissement privé est indispensable dans ce contexte. Elle a appelé l'industrie européenne à "montrer la voie" pour le développement de la recherche et l'innovation.

Martin Kern, directeur intérimaire de l’Institut européen d’innovation et de technologie (EIT), a souligné l’importance des synergies entre les différents acteurs impliqués dans la recherche. Il a indiqué que l’EIT permet d’établir de telles synergies.

  • Mis à jour le 24-11-2015