Autre
Autre

8e Conférence Européenne Qualité – Dan Kersch ouvre les débats d’une rencontre centrée sur le renforcement des capacités de l’administration publique dans l’UE

01-10-2015

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Dan Kersch, a donné le coup d’envoi de la 8e Conférence Européenne Qualité (8QC) le 1er octobre 2015 dans les bâtiments de l’Université du Luxembourg, à Esch-Belval.

Organisé les 1er et 2 octobre 2015 par la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE, conjointement avec le Réseau d'Administration Public européen (EUPAN) et l'Institut européen d'Administration Publique (EIPA), cet événement s’inscrit dans le cycle des conférences initiées par l’EUPAN en 2000 pour offrir aux organisations du secteur public européen une plateforme pour partager leurs expériences et leurs bonnes pratiques. La conférence portait sur le thème du renforcement des capacités de l’administration publique face aux défis actuels et futurs, dans un contexte de crise économique et de restrictions budgétaires conséquentes.

En ouverture des débats, le ministre Dan Kersch a rappelé qu’en matière d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques, les "conférences Qualité", qui sont l’occasion de mettre en avant les activités de coopération informelle des administrations publiques européennes au sein du réseau EUPAN, "ont acquis une réputation solide auprès des praticiens de l’administration publique". "L'implication des membres du réseau aux différents stades de la préparation de la conférence, le total de meilleures pratiques recueillies, la présence d’intervenants de haut niveau, et surtout, votre présence en nombre me donne l'assurance que tout est en place pour un événement réussi", a-t-il lancé à l’adresse des participants.

Dans son discours, Dan Kersch a relevé que la crise économique et financière qui a éclaté à l’automne 2008 avait marqué "un changement fondamental" dans les priorités politiques et économiques des Etats. Si pour le secteur public, les contraintes budgétaires sont alors devenues un "enjeu majeur", le ministre de la Fonction publique a estimé que dans le même temps, l’importance du secteur public en tant qu’ "élément clé pour la stabilité institutionnelle, la cohésion sociale et l'inclusion ainsi que la qualité du service public" est apparue croissante.

"Aujourd’hui, les contraintes budgétaires restent une priorité, mais le rôle du secteur public n’est pas considéré seulement en termes de dépenses", a expliqué Dan Kersch, qui a relevé que le secteur public avait "atteint le statut d’acteur global pour offrir de meilleurs services aux citoyens et des solutions innovantes pour la fourniture effective de ces services". Selon le ministre, les nouvelles attentes nées de ce contexte à l’égard des services publics justifient que le renforcement des capacités des administrations soit désormais "au cœur des priorités politiques".

Ancien maire lui-même d’une commune de plus de 7 000 habitants, Dan Kersch s’est dit à cet égard "particulièrement conscient de l'importance de l'égalité de l'accès aux services publics, de solutions orientées vers les citoyens, mais dans le même temps, de l’importance d’avoir du personnel motivé et compétent qui agisse au service de l'intérêt général avec passion et conviction". Pour le ministre, il est donc "très important" que les administrations publiques soient "performantes et innovantes" et il s’est félicité que la conférence s’intéresse justement à cette problématique.

Le ministre luxembourgeois a conclu en indiquant que le Luxembourg mettait actuellement en œuvre une vaste réforme de son administration publique destinée à en "renforcer les capacités de gestion stratégique, de leadership et en matière d’innovation". Parallèlement, un projet de loi visant à réduire les contraintes administratives en matière d’aménagement du territoire suit actuellement la procédure législative, a-t-il ajouté. Celui-ci est le résultat de la coopération entre différents départements ministériels, ainsi que de la consultation des parties-prenantes telles que les ONG et les professionnels intervenant dans ces domaines spécifiques, a souligné le ministre.

  • Mis à jour le 01-10-2015