Actualités

140 résultats Voir en premier : les plus pertinents | les plus récents
    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Emploi, politique sociale, santé et consommateurs, Education, jeunesse, culture, sport
    Conférence

    La deuxième journée de la conférence "Économie numérique : Soyons prêts pour les nouveaux emplois !" organisée par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, en coopération avec la Commission européenne, s’est déroulée le 11 novembre 2015 à Luxembourg. A cette occasion, le panel d’experts a été invité à débattre de l’investissement dans le capital humain pour faire face à la révolution numérique en cours. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Nicolas Schmit, a conclu la conférence en appelant à réfléchir à un "new deal numérique".

    • Réunion du Conseil · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    Conseil JAI extraordinaire – La Présidence suggère la création, en plus des hotspots, de

    Les ministres européens en charge des Affaires intérieures se sont retrouvés à Bruxelles, le 9 novembre 2015, lors d’un nouveau Conseil "Justice et Affaires intérieures" (JAI) extraordinaire consacré à la crise migratoire et des réfugiés dans l’UE. Cette nouvelle réunion avait été convoquée par la Présidence luxembourgeoise pour discuter de l’opérationnalisation des mesures décidées au niveau européen les derniers mois – le mécanisme de relocalisation dans l’UE de 160 000 demandeurs d’asiles, les dispositifs d'accueil et de premier accueil (dits "hotspots"), la politique de retour et les relations avec les pays d’origine. Dans ce contexte, et face à un afflux massif de demandeurs d’asile, la Présidence a suggéré la création, en plus des hotspots, de "centres de traitement" des demandeurs sur le reste de la route, notamment pour les pays des Balkans.

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    En visite à Athènes, Jean Asselborn a assisté au départ de 30 demandeurs d’asile qui vont être relocalisés au Luxembourg

    Le 4 novembre 2015, Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile du Luxembourg, s’est rendu à Athènes avec Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Migrations et aux Affaires intérieures, afin de rencontrer les 30 premiers demandeurs d’asile à bénéficier du mécanisme de relocalisation depuis la Grèce sur lequel les ministres européens se sont accordés en septembre dernier sous Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE.

    • COREPER · Communiqués
    • Justice et Affaires intérieures
    Directive européenne sur la Présomption d’innocence - Le Conseil approuve l’accord avec le Parlement européen

    En date du 4 novembre 2015, le Comité des Représentants permanents (Coreper) a approuvé au nom du Conseil de l’Union européenne (UE) un compromis convenu en trilogue avec le Parlement européen sur une directive visant à renforcer certains aspects de la présomption d’innocence et à garantir le droit d’assister à son procès dans le cadre des procédures pénales. Le ministre de la Justice luxembourgeois et président du Conseil JAI, Félix Braz, a déclaré : "L’accord trouvé sous Présidence luxembourgeoise lors des trilogues avec le Parlement européen sur la directive relative à la présomption d’innocence est une étape importante pour la construction de l’espace judiciaire européen commun. La présomption d’innocence est un principe fondamental de la procédure pénale et constitue un des droits les plus importants de la défense. Cette décision renforcera au sein de l’Union européenne les droits des suspects et des personnes poursuivies en établissement des normes minimales communes qui régissent les droits constitutifs du procès équitable."

    • Autres types de réunion · Communiqués
    • Justice et Affaires intérieures
    Crise migratoire - La présidence du Conseil de l'UE renforce le partage des informations entre les États membres en activant l'IPCR

    Le Conseil a pris ces dernières semaines une série de décisions afin de faire face à la crise migratoire en cours. L'ampleur des flux migratoires a montré qu'il était nécessaire de mieux coordonner le partage des informations.La présidence luxembourgeoise a décidé le 30 octobre 2015 d'enclencher en mode "partage de l'information" le dispositif intégré pour une réaction au niveau politique dans les situations de crise (IPCR). L'objectif est de suivre l'évolution des flux migratoires afin d'assister le processus de décision et de permettre une meilleure application des mesures arrêtées.

    • Ministres au Parlement européen · Communiqués
    • Justice et Affaires intérieures
    Félix Braz intervient au Parlement européen sur la réforme du statut de la Cour de Justice de l'Union européenne

    Le 28 octobre 2015, Parlement européen a voté, lors de sa session plénière, une réforme d’envergure du statut de la Cour de Justice de l’Union européenne en doublant en trois étapes d’ici 2019 le nombre de juges au Tribunal de l’Union européenne. Ce vote entérine un texte de compromis négocié entre les représentants de quatre institutions: le Conseil de l'Union européenne, le Parlement européen, la Commission européenne, et la Cour de Justice. Le Comité des représentants permanents (Coreper) avait de son côté approuvé ce texte le 21 octobre 2015.

    • Ministres au Parlement européen · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    Devant le Parlement européen, Nicolas Schmit répond à une question orale sur la surveillance électronique de masse des citoyens de l'Union européenne

    Le ministre Nicolas Schmit, en charge des relations avec le Parlement européen au cours de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne (UE), est intervenu le 28 octobre 2015 devant la plénière de l’assemblée réunie à Strasbourg pour répondre à une question orale sur la surveillance électronique de masse des citoyens de l’UE. Dans son intervention, Nicolas Schmit a rappelé que le Conseil partageait les préoccupations du Parlement européen sur les programmes de surveillance secrets et leurs incidences sur la vie privée et les données à caractère personnel des citoyens de l'Union. Il a souligné que si les Etats doivent prendre des mesures pour protéger leurs citoyens contre le terrorisme et d'autres atteintes à leur souveraineté, celles-ci doivent toutefois également protéger les droits fondamentaux.

    • Ministres au Parlement européen · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    Nicolas Schmit a exposé devant le Parlement européen la position du Conseil sur le paquet

    Le ministre luxembourgeois en charge des relations avec le Parlement européen au cours de la Présidence luxembourgeoise du Conseil, Nicolas Schmit, est intervenu le 28 octobre 2015 au nom du Conseil devant la plénière du Parlement européen réunie à Strasbourg sur le paquet "Frontières intelligentes" (Smart Borders en anglais). Il répondait à une question orale du député européen britannique Claude Moraes (S&D). Dans sa réponse, Nicolas Schmit a affirmé que la création d'un système européen d'entrée/sortie est "un pas nécessaire pour préserver l'espace Schengen".

    • Autres types de réunion · Communiqués
    • Education, jeunesse, culture, sport
    Réunion des directeurs généraux responsables de l’enseignement scolaire dans les États membres de l’UE - L’enseignement scolaire dans une période mouvementée

    Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse a organisé une réunion des directeurs généraux responsables de l’enseignement scolaire dans les États membres de l’UE. La rencontre a eu lieu au Luxembourg les 26 et 27 octobre 2015. Le ministre Claude Meisch a ouvert la réunion en soulignant que, compte tenu de la situation actuelle à laquelle l’Union européenne fait face en termes de flux migratoire, les systèmes éducatifs doivent rester assez souples pour s’adapter en conséquence.

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    La réunion sur la route des Balkans occidentaux débouche sur un plan d’action en 17 points dont certains éléments seront de nouveau traités lors du Conseil JAI du 9 novembre

    Le 25 octobre 2015 a eu lieu à Bruxelles une réunion extraordinaire sur la crise de la migration en Europe de l'Est et le long de la route des Balkans, convoquée par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Jean Asselborn y représentait la Présidence luxembourgeoise. La Commission avait envoyé aux Etats invités – huit Etats de l’UE et trois Etats qui ont une perspective européenne - et aux agences conviées un projet pour des actions qui devait être discutées au cours de la réunion. Celle-ci était placée sous le signe d’une "approche transfrontalière déterminée et collective menée dans un esprit européen, et basée sur une coopération pragmatique entre autorités nationales, régionales et locales". La plupart de ces propositions ont été retenues et sont déclinées en 17 points.

    • Autres types de réunion · Communiqués
    • Justice et Affaires intérieures
    Jean Asselborn représentera la Présidence luxembourgeoise lors la réunion extraordinaire sur la crise de la migration en Europe de l'Est et le long de la route des Balkans du 25 octobre 2015

    Le ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile du Luxembourg, Jean Asselborn, participera à la réunion extraordinaire sur la crise de la migration en Europe de l'Est et le long de la route des Balkans, qui se tiendra à Bruxelles, le dimanche 25 octobre 2015, afin d’y représenter la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne (UE).

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Education, jeunesse, culture, sport
    Conférence

    Le 22 octobre 2015, plusieurs responsables et acteurs européens de l’éducation et de la formation des adultes se sont réunis à Luxembourg pour une conférence intitulée "Family learning: Bonnes pratiques à travers l’Europe". Organisée par la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, cette conférence s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda européen de l’éducation et de la formation des adultes et dans le cadre stratégique Éducation et Formation 2020. Les participants ont discuté des politiques et "bonnes pratiques" d’actions éducatives familiales dans les différents États-membres de l’UE.

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    Félix Braz a co-signé au nom de l’UE la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du terrorisme, ainsi que son protocole additionnel destiné à répondre au problème des

    Le 22 octobre 2015, la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne a co-signé au nom de l’UE la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du terrorisme, ainsi que son protocole additionnel destiné à répondre au problème des "combattants terroristes étrangers". A cette occasion, une conférence internationale sur les combattants étrangers était organisée le même jour à Riga. "Nous devons prendre des mesures pour prévenir l’extrémisme violent et renforcer la résilience de nos sociétés face à tout extrémisme en respectant nos libertés fondamentales", a déclaré Félix Braz dans son discours d’ouverture.

    • Autres types de réunion · Communiqués
    • Education, jeunesse, culture, sport

    La conférence européenne "Family learning: Bonnes pratiques à travers l’Europe" a été organisée les 22 et 23 octobre 2015 au Tramschapp à Luxembourg, dans le cadre de l’Agenda européen de l’éducation et de la formation des adultes et dans le cadre de la Présidence du Conseil de l’Union européenne. Nous publions ici ses conclusions.

    • COREPER · Communiqués
    • Justice et Affaires intérieures
    Libre circulation des documents publics - Le Conseil approuve l’accord avec le Parlement européen

    En date du 21 octobre 2015, le Comité des Représentants permanents (Coreper) a approuvé au nom du Conseil de l’Union européenne un compromis convenu avec le Parlement européen sur un règlement visant à simplifier les conditions pour la présentation de certains documents publics dans l'Union européenne. Ce règlement vise ainsi à favoriser la libre circulation des citoyens.

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    Conférence de haut niveau sur

    La conférence de haut niveau sur "la réponse de la justice pénale à la radicalisation", organisée conjointement par la Commission européenne et la Présidence du Conseil de l’UE, qui s’est tenue le 19 octobre 2015 à Bruxelles, a vu un échange de vues entre responsables politiques, professionnels et experts sur des interventions effectives, la gestion et les pratiques de détermination de la peine afin d’éviter la diffusion des idées radicalisées, à l’intérieur et à l’extérieur des prisons de l’UE, qui pourraient mener à des actes de terrorisme. Un des événements publics de cette conférence a été une discussion entre dix-huit ministres européens sur leurs pratiques nationales et leurs attentes vis-à-vis et au sein de l’Union européenne. Le débat a révélé l’ampleur des questions soulevées.

    • Autres types de réunion · Articles d’actualité
    • Justice et Affaires intérieures
    La répression seule ne peut suffire, a plaidé Félix Braz en ouverture de la conférence de haut-niveau consacrée à la réponse de la justice pénale à la radicalisation

    Le 19 octobre 2015, ministres de la Justice, juges, procureurs, responsables pénitentiaires et autres experts se sont réunis à Bruxelles pour une conférence de haut-niveau consacrée à la réponse de la justice pénale à la radicalisation. Cette conférence, organisée par la Commission européenne et la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, visait à permettre un échange de vues sur les réponses à apporter au phénomène de la radicalisation, notamment dans les prisons. "L’extrémisme violent attaque les fondements même de notre société démocratique", a souligné le ministre luxembourgeois de la Justice, Félix Braz, dans son introduction. Comme il l’a rappelé, la radicalisation, le terrorisme et les combattants étrangers ne sont pas des phénomènes nouveaux, mais c’est l’ampleur du phénomène et le contexte qui sont actuellement différents. "La réponse qu’il convient d’apporter doit être ancrée dans les systèmes de justice pénale et respecter l’Etat de droit", a insisté le ministre.

  • Mis à jour le 15-07-2015